Catalysation des produits pour ongles

Il est très important de catalyser correctement les produits pour ongles. Un produit trop faible ou trop catalysé est souvent à l’origine de problèmes courants. En raison d’une catalysation inadéquate, les ongles artificiels ne tiendront pas aussi longtemps que la normale. En outre, il existe un danger imminent de développer une allergie de contact. Dans ce blog, nous allons examiner de plus prés le processus de catalysation des différents produits pour ongles et les conséquences d’une catalysation incorrect.

Catalysation ongles artificiels

1. Différence de catalysation entre les produits UV (gel, vernis semi permanent,…) et l’acrylique

La plus grande différence de catalysation entre les produits UV et l’acrylique est que l’acrylique durcit sans source d’énergie externe, alors que les produit UV nécessitent une source d’UV. Le principe de la catalysation reste le même. À partir de courtes chaînes de molécules, de longues chaînes sont créées afin que le produit commence à catalyser. Avec les produits pour ongles UV, les chaînes sont généralement plus longues qu’avec les produits acryliques. C’est pourquoi les produits acryliques ne catalysent pas dans une source d’UV faible telle qu’une lampe à ongles, mais il faut une réaction chimique pour que les chaînes moléculaires soient suffisamment longues.

Avec les produits UV tels que le gel, le vernis semi permanent et le polygel, le degré de catalysation dépend du temps de catalysation et du type de lampe. Il est donc important de n’utiliser que la lampe recommandée par le fabricant et de respecter scrupuleusement les temps de catalysation indiqués sur le produit. Une mauvaise catalysation des produits UV peut entraîner des allergies de contact, qui”il faut éviter à tout prix.

Les produits pour ongles acryliques catalysent en mélangeant un liquide acrylique (monomère) et une poudre acrylique (polymères). Le degré de catalysation dépend donc du dosage du mélange. Veillez donc à ce que votre perle acrylique ne soit jamais trop humide ou trop sèche. En outre, vous ne pouvez jamais mélanger du liquide et de la poudre acrylique de marques différentes. Les produits ne sont pas conçus l’un pour l’autre, ce qui augmente le risque d’une mauvaise catalysation.

 

2. Les différentes phases de catalysation

Le processus de catalysation est également connu sous le nom de polymérisation du produit pour ongles. La catalysation d’un produit se fait par des molécules qui se connectent les unes aux autres pour former de longues chaînes. Au fur et à mesure que le processus de durcissement progresse, ces chaînes s’allongent. Le durcissement des ongles artificiels comprend quatre phases, chacune étant expliqué plus en détail ci-dessous.

  1. La première phase se produit lorsque le produit se fixe et commence à s’épaissir, après 10 à 15 secondes. Lorsque vous placez vos ongles artificiels sous la lampe, celle-ci va connecter environ 25% des molécules réactives pour former des chaînes courtes. Dans cette phase, le produit pour ongles aura catalysé environ ¼ .
  2. La deuxième phase est celle où au moins 50% de l’ongle artificiel a catalysé. Lorsque votre ongle artificiel est catalysé à 50%, il est suffisamment dur pour être limé en forme. Il est important de savoir que les ongles ne sont pas encore suffisamment catalysé. Les ongles insuffisamment catalysés sont l’une des principales causes du développement d’une allergie de contact.
  3. La troisième phase est celle où le produit est catalysée à 90%. Il n’est pas nécessaire que le produit pour ongles soit catalysé à 100%, 90% est déjà suffisant pour une manucure solide et durable. Vous ne pouvez pas savoir ou sentir quand votre produit est suffisamment catalysé, il est donc important de toujours suivre les instructions données par le fabricant.
  4. La quatrième phase se déroule lorsque le client quitte votre salon de manucure. Les ongles artificiels continueront à catalyser une fois à la maison. Le processus de catalysation est beaucoup plus lent mais le produit catalysera quand même de 5 à 7%.

 

3. La catalysation peut-elle être interrompue?

L’interruption du processus de catalysation n’a aucun effet négatif sur la catalysation des ongles artificiels. Si vous retirez vos ongles artificiels de dessous une source de rayons UV, le processus de catalysation se poursuivra à un rythme très lent. Lorsque vous remettez l’ongle sous une lampe UV, le processus de catalysation est à nouveau accéléré.

Il est important de savoir que le processus de catalysation ne s’arrête jamais, même sans source UV. Outre la lampe à ongles, d’autres rayons UV peuvent également accélérer le processus de catalysation, comme la lumière du soleil ou les bancs solaires. Au fil du temps, cela entraînera des ongles artificiels durs, fragiles ou décolorés.

Un bon produit pour ongles est conçu pour ralentir le processuce de catalysation afin que les ongles artificiels restent en bon état jusqu’à 16 semaines. Avec un produit pour lequel peu de recherches ont été effectuées, vous remarquerez que les ongles se décolorent ou se fragilisent après seulement quelques semaines. La durée de vie de 16 semaines n’est pas accidentelle. Il faut en moyenne 16 semaines pour que l’ongle ait complètement poussé et que toute la masse de l’ongle artificiel ait été retirée.

 

4. Est-il possible que les ongles artificiels catalysent trop?

Les ongles artificiels peuvent devenir trop catalyser en raison de plusieurs raisons. Une catalysation excessif des ongles artificiels provoque des dommages à vos ongles tels que des infections, une décoloration, un soulèvement, des craquements et des fissures. Après avoir retiré l’ongle artificiel, vous remarquerez que l’ongle naturel est plus fragile et plus susceptible d’être endommagé que la normale.

Une catalysation excessif est parfois causé par une exposition involontaire aux UV. Cela est généralement dû à la lumière naturelle du soleil ou les bancs solaires. Si vos ongles artificiels sont exposés aux rayons UV pendant une longue période, ils deviennent plus fragiles et perdent leur souplesse, ce qui affecte leur durabilité. Souvent, nous constatons également une décoloration nette lorsque le client a utilisé un banc solaire.

L’utilisation d’une lampe UV ou LED peut également entraîner une catalysation excessif. Le fait de laisser les ongles catalyser trop longtemps dans la lampe est le problème le plus courant. Vous devez donc toujours respecter le temps de catalysation corrects. En outre, la mauvaise lampe peut également causer des problèmes. L’énergie UV était notamment basée sur différentes longueurs d’onde. Il est donc préférable d’utiliser la lampe UV recommandée par le fabricant. Vous trouverez le temps de catalysation en fonction de différentes lampes sur l’étiquette du produit ou sur le site web du fabricant.

 

5. Pourquoi certains produits UV ont-ils une couche collante?

La couche collante située au sommet d’un produit UV pour ongles est également appelée couche d’inhibition (inhabitation layer). On l’appelle souvent la couche de dispersion, mais c’est une erreur. La dispersion est utilisée pour exprimer l’étalement de quelque chose et n’est donc pas applicable à la couche collante d’un produit UV.

Comme expliqué précédemment, les produits UV catalysent en formant de longues chaînes sous l’influence de l’énergie UV. En raison de la présence d’oxygènes dans l’air, la formation de longues chaînes sera bloquée au sommet de l’ongle. Vous obtenez ainsi une couche semi-catalysée (couche d’inhibition) qui peut être facilement retirée de l’ongle artificiel. Le produit sous la couche d’inhibition est entièrement catalysés car il n’y a pas d’oxygène présent.

La vitesse de catalysation d’un produit UV influence l’épaisseur de la couche d’inhibition. Plus le produit catalyse rapidement, moins l’oxygène aura le temps de bloquer le processus de catalysation. L’utilisation de la mauvaise lampe UV (pas assez puissante ou mauvaise longueur d’onde) ralentira le temps de catalysation, rendant la couche d’inhibition plus épaisse. En outre, un mauvais positionnement de la main dans une lampe à ongles a également une influence négative sur la couche collante.

Les produits UV non catalysés sont l’une des principales raisons pour lesquelles vous pouvez développer une allergie de contact. Veillez toujours à faire catalyser les produits selon les instructions du fabricant. Il est important que vous fessiez attention à l’élimination de la couche collante, afin d’éviter tout contact indésirable de la peau avec des produits pour ongles non catalysés.

 

6. Les produits UV peuvent-ils être catalysés sous une lampe de travail?

Dans certains cas, une lampe de travail permet de catalyser les produits UV. Les lampes à spectre complet sont les plus dangereuses. Ces lampes imitent la lumière naturelle du soleil et peuvent être comparées à une faible lampe UV pour ongles. Ces lampes peuvent émettre une quantité excessive d’UV, ce qui entraîne le début de la catalysation des produits UV. 

Pour savoir si une lampe de table (travail) catalyse les produits UV, vous pouvez appliquer une petite quantité du produit pour ongles sur un tip ou un autre objet. Placez le tip près de votre source de lumière pendant une demi-heure. Si vous ne remarquez pas d’épaississement, la source lumineuse ne catalysera pas le produit.

 

7. Pic de chaleur pendant la catalysation des produits pour ongles

Si le produit pour ongles devient chaud pendant l’application, nous l’appelons exothermique. Le réchauffement n’est pas un problème en soi et est souvent considéré comme normale. La chaleur est causée par la catalysation ou la polymérisation de l’ongle artificiel. Lorsque l’ongle artificiel devient trop chaud, cela peut être douloureux pour votre client. Outre la sensation d’inconfort, un pic de chaleur élevé peut entraîner des infections ou endommager le lit de l’ongle (onycholyse).

Le processus de catalysation est constitué de millions de petites molécules invisibles qui s’assemblent constamment pour former de longues chaînes de catalysation. Lorsque deux molécules réagissent pour s’unir, une très petite quantité de chaleur est libérée, mais elle est très limitée, ce qui la rend imperceptible. Lors du durcissement des ongles artificiels, ce sont jusqu’à des millions de molécules qui se lient entre elles-mêmes en même temps. Si l’on combine la chaleur générée par toutes ces réactions, il devient rapidement très chaud. Plus vous appliquez de produits sur l’ongle, plus les molécules vont réagir. La chaleur générée par des ongles artificiels trop épais est donc également beaucoup plus importante que souhaitée.

Des pics de chaleur se produisent également lors du durcissement des gels en utilisant la mauvaise lampe à ongles. Plus un produit durci rapidement, plus il dégage de chaleur pendant la même période. Si vous devez distribuer une certaine quantité de chaleur en 2 minutes où la même quantité de chaleur en 30 secondes, vous vous rendrez vite compte qu’une catalysation rapide génère plus de chaleur.

L’utilisation du liquide acrylique (monomère) en combinaison avec la mauvaise poudre acrylique (polymère) peut entraîner une surchauffe de produit pour ongles. Il est très important de ne combiner les poudres acryliques qu’avec le liquide acrylique recommandé par le fabricant. De même, avec les produits acryliques, les acryliques qui catalysent rapide provoquent plus de chaleur.

Les pics de chaleur sont plus sensibles lorsque le lit de l’ongle est endommagé. Un lit de l’ongle endommagé a de nombreuses causes, comme un limage agressif. Le limage rend l’ongle beaucoup plus fin, ce qui réduit considérablement sa fonction isolante. La chaleur créée pendant la catalysation de l’ongle va traverser l’ongle beaucoup plus rapidement et endommager le lit de l’ongle. Les frottements créés par un limage agressif brûlent également le lit de l’ongle localement, ce qui rend votre lit de l’ongle beaucoup plus sensible. Lorsque des petites quantités de chaleur touchent l’ongle après cela, cela provoque toujours une forte douleur chez le client.

 

Auteur blog Mistero Milano

Écrit par Morgane Amorison

Morgane Amorison est une expert dans le domaine de la beauté et des ongles. Elle travaille au service clientèle de Mistero Milano Benelux et est curieuse de toutes les nouveautés dans le monde des ongles.

Blog écrit le 18/05/2021.

Share this
Send this to a friend